Berlusconi replonge l'Italie dans la crise politique

le
0
Enrico Letta a qualifié de « coup de folie » la décision du Cavaliere, samedi, de retirer cinq de ses partisans du gouvernement. Il va demander la confiance du Parlement mercredi.

Enrico Letta se présentera mercredi au Parlement pour prendre le pays à témoin du «coup de folie irresponsable» que Silvio Berlusconi a commis en retirant samedi ses cinq ministres du gouvernement de coalition. Revigoré par les encouragements reçus mercredi dernier à New York, aussi bien à Wall Street que devant les Nations unies, où il avait vanté le retour de l'Italie à la stabilité politique, le président du Conseil, d'ordinaire plus placide, a pris le mors aux dents devant une crise de gouvernement qui s'ouvre sur un prétexte fallacieux après 155 jours d'une cohabitation inédite pour l'Italie entre droite et gauche.

A l'issue d'un entretien dimanche avec le chef de l'État, Giorgio Napolitano, Enrico Letta a annoncé qu'il allait se soumettre mercredi à un vote de confiance ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant