Berlusconi rattrapé par le «Ruby Gate»

le
0
La justice italienne vient d'ouvrir une enquête sur Silvio Berlusconi, qu'elle soupçonne d'abus de fonction et de prostitution sur mineure.

Le scandale avait fait la Une de la presse italienne pendant plusieurs jours, avant d'être laissé de côté. L'affaire s'appelle le Ruby Gate, du nom d'une jeune Marocaine que Berlusconi aurait voulu protéger et qu'il aurait embauché comme call girl. Mais à présent que le Cavaliere n'est plus entièrement protégé par la loi dite «d'empêchement légitime», invalidée jeudi par le Conseil Constitutionnel, la justice compte bien avoir le dernier mot. Elle vient d'ouvrir une enquête sur Berlusconi, qu'elle soupçonne d'abus de fonction et de prostitution sur mineure.

Il est soupçonné d'avoir «abusé», dans la nuit du 27 au 28 mai 2010, de sa fonction de chef du gouvernement, en demandant à la police milanaise de libérer Karima «Ruby» El Mahroug, une jeune Marocaine, à l'époque mineure, accusée de vol. Il aurait alors convaincu les policiers de confier la jeune fille, échappée d'une résidence pour mineurs, à Nicole Minetti, conseillère régionale lombarde PDL (pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant