Berlusconi menace de faire tomber Monti

le
0
Condamné à une peine de prison ferme, il accuse Merkel et Sarkozy d'avoir précipité sa chute.

Au lendemain de sa condamnation judiciaire, Silvio Berlusconi complique singulièrement la tâche de Mario Monti en menaçant de ne plus le soutenir au Parlement, ce qui pourrait ouvrir la voie à un retour aux urnes dès février, sans attendre le terme naturel de la législature, en avril prochain. «Dans les prochains jours, les instances dirigeantes de mon parti décideront s'il est préférable d'ôter immédiatement la confiance à ce gouvernement ou de la lui conserver jusqu'au printemps prochain. Ce choix dépendra de la manière dont un vote de censure serait interprété par les marchés», a-t-il déclaré samedi.

Telle est la conséquence, imprévisible et lourde de conséquences, de sa condamnation, la veille, à quatre ans de prison (réduite à un an du fait d'une amnistie datant de 2006) pour fraude fiscale. Le Cavaliere a toutefois surpris en se livrant à une attaque bruta...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant