Berlusconi lance son show télé

le
0
L'ancien président du Conseil remonte dans les sondages en se posant en rempart de la gauche et en ignorant Mario Monti.

Rome

Dopé par ses performances télévisées, Silvio Berlusconi se remet en piste en affichant sa conviction de pouvoir refaire son retard sur la gauche et même de pouvoir la battre aux élections anticipées des 24 et 25 février, «comme en 1994 et en 2006», dit-il.

Ignorant Mario Monti et sa laborieuse construction d'un pôle centriste alternatif à la droite, il ne reconnaît comme adversaire digne de lui que le leader du Parti démocrate Pier Luigi Bersani, à qui il propose - et à lui seul - un face-à-face télévisé «sur nos programmes». Celui du PAL, son parti, se réduit à une baisse généralisée des impôts, à la suppression des taxes foncières (IMU) - lui-même en a payé 300.000 euros l'an dernier - et à l'abolition des charges patronales sur l'emploi d'un jeune. Alléchant, en ces temps d'austérité, pour des Italiens qui ont le...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant