Berlusconi joue sa place au Sénat italien

le
0
Les sénateurs se penchent depuis lundi sur le sort du Cavaliere, avant un vote qui peut aboutir à son exclusion du Parlement.

Le Sénat italien a entrepris lundi l'examen de la sentence condamnant Silvio Berlusconi à une inéligibilité d'un à trois ans et à la déchéance de son mandat parlementaire. Le Cavaliere joue sa dernière carte pour rester sur la scène politique.

Le débat a été ouvert au sein de la commission pour les immunités par un long exposé du rapporteur Andrea Augello. Ce sénateur membre du PDL, la formation de Silvio Berlusconi, a souligné les «extraordinaires» imprécisions de la loi invoquée à l'appui de la condamnation: «Il n'est fait mention nulle part de la déchéance d'un parlementaire», a-t-il affirmé.

Adoptée en août 2012 par l'ensemble des formations politiques (y compris le PDL) pour contrer la corruption politique, cette loi, dite «Severino» (du nom du garde des Sceaux de l'époque) est appliquée pour la première fois à un memb...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant