Berlusconi fait le procès de ses juges

le
0
Le président du Conseil italien fustige «une certaine magistrature» qui le persécuterait.

Silvio Berlusconi a fait lundi le procès de ses juges, lors de sa deuxième comparution en justice pour une affaire de surfacturation de droits télévisés. Comme lors de sa première audition le 28 mars dernier, le président du Conseil s'en est vivement pris à «une certaine magistrature» dans ses déclarations à la presse et aux quelques dizaines de supporteurs venus le soutenir devant le palais de justice de Milan. «C'est la 2566e audience à laquelle je dois assister. Personne au monde n'a dû se défendre dans un nombre aussi élevé d'audiences», a-t-il déclaré. À nouveau il a dénoncé «une persécution judiciaire sans précédent» et fustigé une frange de la magistrature, marquée à gauche, «qui travaille contre le pays au lieu de travailler pour le pays».

Faire comparaître en justice un chef du gouvernement dans l'exercice de ses fonctions, selon lui, est une perte de temps, un coût qu'il évalue à 20 millions d'euros et un préjudice «pour l'ensemble

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant