Berlusconi : du bunga-bunga aux malades d'Alzheimer

le
2
Berlusconi est affecté auprès des malades les plus lourdement atteints.
Berlusconi est affecté auprès des malades les plus lourdement atteints.

L'heure de l'expiation a sonné pour Silvio Berlusconi. Vendredi à 9 h 30, l'ex-Cavaliere franchira le seuil de l'institut de la Sacra Famiglia de Cesano Boscone, dans la banlieue de Milan, pour commencer à accomplir les travaux d'intérêt général auxquels il a été condamné. Les adversaires de Silvio Berlusconi ont beaucoup critiqué la légèreté de la peine. En effet, alors qu'il a été condamné à quatre ans de prison pour fraude fiscale, l'ancien président du Conseil a vu sa peine réduite à... quatorze demi-journées d'assistance auprès des services sociaux étalées sur onze mois. Reste que ce ne sera pas une promenade de santé pour un des hommes les plus riches de la planète jusque-là plus porté sur l'hédonisme du bunga-bunga que sur le volontariat auprès des grands malades.

Institution catholique fondée en 1896, la Sacra Famiglia soigne deux mille patients - pour la plupart des personnes âgées - ayant de graves troubles psychiques. Silvio Berlusconi a été affecté au pavillon Saint-Pierre où sont pris en charge les malades lourdement atteints de la maladie d'Alzheimer. Leur moyenne d'âge est de 85 ans. La direction de la maison de santé a immédiatement recadré les exigences formulées par les avocats de l'ex-Cavaliere. Le pavillon Saint-Pierre est un lieu de souffrances, pas un cirque. Silvio Berlusconi devra renoncer à son escorte de gardes du corps et n'aura ni le bureau ni les toilettes privées qu'il avait demandés. On lui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le jeudi 8 mai 2014 à 18:36

    S'il a besoin d'un coup de main je suis sûr que Hollande est tout aussi compétent de plus, une majorité de français seraient prêt pour lui déléguer ce renfort gratuitement.

  • M3121282 le jeudi 8 mai 2014 à 18:08

    quatre ans de prison => quatorze demi-journées d'assistance auprès des services sociaux on rêve on se demande ce qu'il y a eu comme contre-partie en coulisse pour quelqu'uns