Berlusconi de plus en plus isolé

le
0
La condamnation par l'Église de «comportements licencieux» pourrait accélérer la chute du Cavaliere.

Triste anniversaire pour Silvio Berlusconi. Le président du Conseil fête jeudi ses 75 ans dans un climat politique rendu encore plus morose par une vigoureuse condamnation de l'Église, de nouveaux démêlés judiciaires dans une affaire de m½urs, des défections dans ses propres rangs et des rapports chaque jour plus tendus avec la Ligue du Nord, son principal allié. Seule consolation: Saverio Romano, son ministre de l'Agriculture depuis huit mois, a échappé mercredi soir de justesse au vote d'une motion personnelle de censure à la Chambre des députés. Il est accusé à Palerme de connivence avec la mafia.

Ni «bunga bunga» (les soirées pimentées d'Arcore, la résidence milanaise du chef du gouvernement) ni fêtes excentriques comme le Cavaliere en avait l'habitude les autres années. Cet anniversaire devrait se célébrer dans la discrétion. Dans une interview parue mercredi, Sabina Began, une actrice télévisée de 36 ans d'origine bosniaque, raconte sa nuit en 200

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant