Berlusconi condamné à un an de prison

le
0
L'ex-chef du gouvernement italien fera sans doute appel de cette décision. Si toute une série d'autres verdicts l'attendent ce mois-ci, il échappera sans doute à la prison.

Rome vit des heures folles. Alors que la confusion politique règne après les législatives italiennes du mois dernier, que le petit État voisin du Vatican traverse une grande période d'incertitude, c'est au tour de la justice de mettre son grain de sel. Un tribunal milanais a condamné jeudi en première instance l'ex-chef du gouvernement, Silvio Berlusconi, à un an de prison, pour violation du secret de l'instruction. Une décision que ce dernier a accueillie, comme à son habitude, en position de victime, dénonçant une «persécution intolérable qui dure depuis vingt ans».

Le bal des casseroles

Dans cette affaire BNL-Unipol, «Il Cavaliere» a été reconnu coupable d'avoir fait publier en 2005 dans Il Giornale , le journal de son frère Paolo, la transcription d'un enregistremen...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant