Berlusconi cherche son salut au centre

le
0
Pour éviter de tomber sous la censure, le président du Conseil propose un pacte aux «modérés».

À Rome

Pour conjurer le vote de censure dont il est menacé mardi au Parlement italien, Silvio Berlusconi a offert lundi à «tous les modérés d'Italie» un pacte de fin de législature comprenant un nouveau programme de gouvernement et une nouvelle équipe ministérielle ouverte aux centristes. «Ce qui est en jeu dans ce débat n'est pas la personne du président du Conseil. C'est la poursuite du changement ou le retour aux vices traditionnels de la politique qui sont à l'origine des problèmes dont souffre l'Italie», a-t-il déclaré en ouvrant lundi matin au Sénat le débat de confiance qui sera sanctionné mardi par un vote dans chacune des deux Chambres.

«Le gouvernement n'a absolument pas démérité», a-t-il poursuivi en énumérant les réformes effectuées en trente et un mois, qu'il s'agisse du fédéralisme fiscal, de l'université, de l'administration, de la sécurité ou encore du plan pour le Mezzogiorno. Son principal mérite, à ses yeux, est d'avoir préserv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant