Berlin veut freiner l'afflux d'immigrants venus des Balkans

le
1
Dans un centre de demandeurs d'asile à Berlin.
Dans un centre de demandeurs d'asile à Berlin.

L'Allemagne referme - un peu - ses frontières. Face à l'afflux massif d'immigrants qui viennent tenter leur chance dans l'économie la plus florissante d'Europe, Berlin a choisi de limiter drastiquement le nombre de visas qu'elle va accorder aux personnes originaires des Balkans. La République fédérale va ainsi classer l'Albanie, la Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la Bosnie-Herzégovine comme des "pays d'origine sûrs", ce qui va permettre aux autorités de rejeter sans se justifier les demandes d'asile des personnes venant de cette région. L'an dernier, l'Office fédéral des migrants et des réfugiés a reçu 22 495 dossiers de candidats originaires des Balkans. Mais "ces personnes ne sont pas politiquement persécutées, a récemment jugé le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maiziere. Leurs requêtes doivent donc être traitées et jugées rapidement." En d'autres mots, le gouvernement ne veut plus perdre de temps pour rejeter ces demandes et renvoyer les émigrés malheureux vers leurs terres d'origine.Patrouilles à la frontière polonaiseNotre voisin veut ainsi s'assurer de ne pas recueillir tous les malheurs du monde sur son territoire. L'an dernier, l'Allemagne a abrité près de 7,6 millions de résidents étrangers, contre 7,18 millions en 2012. Les demandes d'asile ont, quant à elles, explosé de 64 % en un an pour atteindre 127 023 applications. Au mois de janvier, la hausse a atteint 76,7 % par rapport à l'année précédente....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M566619 le samedi 15 mar 2014 à 05:48

    C'est pourtant simple d'avoir des frontières infranchissables comme l'étaient celles de la RDA