Berlin veut bloquer le départ des candidats au djihad

le
0

BERLIN, 12 janvier (Reuters) - L'Allemagne envisage de saisir les cartes d'identité de candidats présumés au djihad pendant une période de trois ans, au lieu de dix-huit mois proposés initialement, afin de les empêcher de rejoindre des théâtres de guerre au Proche-Orient. Cette nouvelle loi devrait être présentée mercredi en conseil des ministres, a déclaré lundi un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Selon la législation en vigueur, l'Allemagne peut saisir les passeports de ses ressortissants pour les empêcher de voyager, mais pas les cartes d'identité. Or une carte d'identité est suffisante pour se déplacer au sein de l'Union européenne et surtout en Turquie, que de nombreux candidats à la guerre sainte traversent pour rejoindre la Syrie. Comme d'autres pays européens, Berlin s'emploie à bloquer le départ des islamistes radicaux allemands vers la Syrie ou l'Irak, des efforts que les attaques djihadistes qui ont fait 17 morts à Paris la semaine dernière ont rendu plus urgents. Quelque 550 ressortissants allemands ont rejoint les combats en Syrie et environ 180 seraient retournés en Allemagne, selon les déclarations des responsables allemands. (Thorsten Severin; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant