Berlin révise à la baisse ses prévisions de déficit

le
0
L'Allemagne mise sur 1,5% du PIB en fin d'année. Une pression supplémentaire sur ses partenaires.

À Berlin

Leader des puissances économiques du continent, l'Allemagne continue d'imprimer un rythme soutenu à l'assainissement de ses comptes publics. Le ministère fédéral des Finances a corrigé lundi à la baisse sa prévision de déficit public pour l'exercice 2011, la ramenant à 1,5% du PIB, contre 2,5% jusqu'à présent.

Avec sept mois consécutifs de hausse, les rentrées fiscales alimentées par la conjoncture favorable aident à apurer les comptes. Malgré la crise de l'euro et le tassement brutal (0,1%) de sa croissance au deuxième trimestre, l'Allemagne affiche des performances uniques en Europe. Elle vise même «l'équilibre budgétaire en 2014», selon le rapport mensuel du ministère des Finances.

Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, la Bundesbank a maintenu ses prévisions de croissance pour l'année, autour des 3%, malgré les incertitudes sur la conjoncture mondiale. Incertitudes également balayées par le ministre des Finances, Wolfgang Schaüble, qui

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant