Berlin préparerait de nouvelles mesures d'austérité

le
2
DE NOUVELLES MESURES D?AUSTÉRITÉ SERAIENT EN VUE EN ALLEMAGNE
DE NOUVELLES MESURES D?AUSTÉRITÉ SERAIENT EN VUE EN ALLEMAGNE

BERLIN (Reuters) - Le gouvernement allemand prévoit de cinq à six nouveaux milliards d'euros de baisse des dépenses publiques, afin d'équilibrer son budget pour 2014, affirme vendredi le journal Rheinische Post, citant des sources internes au ministère des Finances.

Le quotidien précise que les baisses prévues par Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances, devraient concerner tous les ministères, ainsi que le système de santé allemand.

"Si nous voulons obtenir un budget équilibré sur un plan structurel en 2014, nous devrons combler un vide de cinq milliards d'euros", a reconnu Michael Meister, chef adjoint du groupe parlementaire de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, cité par le Rheinische Post.

"Cela se fera seulement à l'aide de coupes budgétaires", a-t-il précisé, excluant des hausses d'impôts.

Le ministère des Finances a démenti le mois dernier des allégations du magazine Der Spiegel, selon qui Wolfgang Schäuble prévoyait de baisser les dépenses publiques et d'augmenter la TVA.

L'opposition sociale-démocrate du SPD accuse Wolfgang Schäuble de garder le silence sur de nouvelles mesures d'austérité, afin d'éviter à la CDU de perdre une élection régionale prévue le 20 janvier dans le Land de Basse-Saxe.

Angela Merkel est candidate à un troisième mandat de chancelière à l'issue des prochaines élections législatives, prévues en septembre 2013 et dont l'issue paraît incertaine en raison des différents jeux d'alliance entre partis allemands.

Gareth Jones, Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le vendredi 4 jan 2013 à 10:00

    Mince, Demagopoulos prétend que la crise est derrière nous. Il est vrai que son gouvernement fonctionne en marche arrière toute! Apparemment, en Angleterre comme à Berlin, la brillante analyse des ninja de l'économie française n'est pas partagée. Il est vrai que personne ne partage nos avancées en Europe: 35 heures, retraite, impôts... Nous devons être des visionnaires!

  • SaasFee le vendredi 4 jan 2013 à 09:41

    Voilà de la saine gestion. Optimiser la gestion en période de vaches grasses pour se manager des marges de manœuvre en période difficile. Si seulement nos politiciens français étaient dotés d'un soupçon de bon sens et de vision. Mais bon, ce n'est pas le cas malheureusement.

Partenaires Taux