Berlin ne s'opposera pas au rachat de Kuka par le chinois Midea

le
0
    BERLIN, 17 août (Reuters - Le ministère allemand de 
l'Economie a déclaré mercredi qu'il autoriserait le rachat du 
constructeur de robots industriels Kuka  KU2G.DE  par le groupe 
chinois d'électroménager Midea  000333.SZ , une opération qui 
suscite des inquiétudes en raison du risque de voir 
d'importantes technologies allemandes transférées en Chine. 
    Le gouvernement d'Angela Merkel a dans un premier temps 
cherché à limiter à 49% le poids de Midea au capital de Kuka, 
considéré comme un "champion national" allemand dans un secteur 
stratégique. Mais le choix de plusieurs grands actionnaires 
d'apporter leurs titres à l'offre d'achat a fait capoter ce 
projet. 
    Le 8 août, Midea a annoncé détenir 94,55% des actions Kuka. 
    Confirmant une information de la Bayerischer Rundfunk, le 
ministère de l'Economie a déclaré avoir renoncé à engager une 
procédure formelle visant à empêcher le rachat.  
    "L'étude du dossier n'a mis au jour aucune raison de croire 
que le rachat menacerait l'ordre public ou la sécurité nationale 
en Allemagne", a-t-il dit dans un communiqué. 
    Le ministre de l'Economie, Sigmar Gabriel, entend poursuivre 
les discussions sur les moyens dont disposent les économies 
européennes face à la concurrence déloyale, a-t-il ajouté. 
     
 
 (Gernot Heller; Marc Angrand pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant