Berlin joint la lutte contre l'EI, exclut de coopérer avec Assad

le
0
    BERLIN, 1er décembre (Reuters) - La ministre allemande de la 
Défense a exclu toute coopération entre l'armée allemande et 
celle du président syrien Bachar al Assad, mardi, alors que 
Berlin s'apprête à intégrer la coalition contre le groupe Etat 
islamique (EI) en Syrie. 
    Ursula von der Leyden s'exprimait avant une réunion du 
gouvernement qui doit approuver le déploiement d'avions de 
reconnaissance Tornado, d'avions ravitailleurs, d'une frégate et 
de jusqu'à 1.200 soldats au Proche-Orient. 
    "Le principe est celui-là: il n'y aura pas de coopération 
avec Assad et pas de coopération avec les troupes sous ses 
ordres", a déclaré la ministre à la chaîne télévisée ARD. 
    Ursula von der Leyden n'a en revanche pas exclu que des 
membres du régime syrien puissent participer à la transition 
politique. 
    "Nous devons éviter l'effondrement de l'Etat syrien", 
a-t-elle souligné en rappelant les erreurs commises en Irak, où 
la mise à l'écart de tous les partisans de Saddam Hussein après 
l'invasion américaine a plongé le pays dans le chaos. "Mais que 
les choses soient claires: il ne peut y avoir d'avenir avec 
Assad." 
    L'Allemagne a décidé d'intégrer la coalition contre l'EI par 
solidarité avec la France après les attentats du 13 novembre à 
Paris. Le Bundestag, la chambre basse du parlement, devrait se 
prononcer mercredi sur le déploiement de moyens militaires, 
auquel la chancelière Angela Merkel s'était jusqu'à présent 
montrée très réticente. 
     
 
 (Madeline Chambers; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant