Berlin gèle un prêt pour l'Airbus A 350

le
0
L'Allemagne ne veut plus verser le solde - soit 623 millions d'euros - de sa participation au financement du nouveau long courrier d'Airbus.

À peine refermé le dossier de la fusion entre EADS et le britannique BAE Systems à la suite du «nein» de l'Allemagne, Berlin montre qu'elle ne désarme pas. Le gouvernement allemand a décidé de geler, ce mercredi, le versement du solde de sa participation au financement de l'Airbus A 350 XWB. Soit 623 millions d'euros à titre d'avances remboursables au constructeur européen. Selon le Handelsblatt , cette décision s'inscrit dans le cadre «d'un débat sur la répartition» de la charge de travail entre l'Allemagne et la France.

Le financement de l'A 350 XWB a pourtant fait l'objet d'un protocole d'accord entre l'avionneur et les «quatre pays Airbus». Sur les quelque 10 milliards à engager pour développer ce programme de long courrier de nouvelle génération, un tiers bénéficiera du système d'avances remboursables. La France et l'Allemagne sont les plus gros contributeurs avec 2,5 milliards d'euros au total, suivies de la Grande-Bretagne pour 400 millions et l'Espagne p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant