Berlin exhorte Moscou à respecter «l'unité de l'Ukraine»

le
0
Berlin exhorte Moscou à respecter «l'unité de l'Ukraine»
Berlin exhorte Moscou à respecter «l'unité de l'Ukraine»

Au lendemain des élections remportées par les rebelles prorusses  dans les régions séparatistes à l'est de l'Ukraine, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a demandé, ce lundi, aux autorités russes de respecter «l'unité de l'Ukraine». «Nous jugerons la Russie et le président (Vladimir) Poutine à l'aune de leurs déclarations, selon lesquelles l'unité de l'Ukraine ne sera pas remise en question», a souligné le ministre.

Le vote dans les territoires contrôlées par les combattants prorusses - soit la moitié de la région de Donetsk et une petite partie de la région de Lougansk - a confirmé dans leurs fonctions les chefs rebelles arrivés pendant l'été à la tête des mouvements séparatistes de l'Est du pays.

A Donetsk, le «Premier ministre» de la République autoproclamée de Donetsk (DNR), Alexandre Zakhartchenko, a été élu «président». A Lougansk, autre place forte des séparatistes, l'ex-militaire de 50 ans Igor Plotnitski, très attaché au passé soviétique, a également été élu avec plus de 63% des suffrages, tout comme sa formation politique majoritaire au «Parlement» de Lougansk. 

Ces scrutins soutenus par Moscou avaient été dénoncés par Kiev, l'Europe et les Etats-Unis. Le président ukrainien Petro Porochenko a estimé qu'il s'agissait de « pseudo-élections que les terroristes et les bandits veulent organiser sur les territoires occupés». De son côté, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, à l'instar de Bruxelles, a estimé que le scrutin allait «sérieusement ébranler les accords de Minsk». Ces accords, signés le 5 septembre entre Kiev, les rebelles, Moscou et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) portent sur un cessez-le-feu et devaient être une première étape dans le processus de paix.

Moscou, de son côté, a annoncé «respecter» les résultats des élections et estime, à la différence des Occidentaux, que ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant