Berlin espère une décision rapide de Karlsruhe sur le MES

le
0
L'ALLEMAGNE ESPÈRE UNE DÉCISION RAPIDE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR LE MES
L'ALLEMAGNE ESPÈRE UNE DÉCISION RAPIDE DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE SUR LE MES

KARLSRUHE, Allemagne (Reuters) - La Cour constitutionnelle allemande a annoncé mardi qu'elle allait examiner les plaintes visant à bloquer le processus de ratification par Berlin des deux outils dont la zone euro cherche à se doter pour enrayer la crise de la dette souveraine.

Elle n'a toutefois donné aucun calendrier.

Au terme d'une audience qui aura duré deux jours, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a lancé un nouvel appel en direction des juges constitutionnels afin qu'il rendent leur décision le plus tôt possible, alors que les investisseurs continuent de s'interroger sur le sort du bloc monétaire.

"Nous sommes dans une situation sérieuse. Personne ne peut prédire ce qui va se passer", a-t-il dit, tout en disant ne vouloir exercer aucune pression sur la juridiction.

La zone euro risque de se retrouver dans une situation délicate si rien n'est fait pour stabiliser le bloc monétaire qui risque d'éclater, a-t-il toutefois prévenu.

Responsables politiques et juristes avaient déjà dit que la Cour ne rendrait pas de décision dans cette affaire complexe, mais les marchés financiers font preuve de plus en plus d'inquiétudes et attendent des signaux clairs de la part de la zone euro et veulent être assurés de la capacités de cette dernière à mettre un terme à la crise qu'elle traverse.

Les opposants à l'adoption par l'Allemagne estiment que la création du Mécanisme européen de stabilisation et le Pacte budgétaire constituent une atteinte à la souveraineté de la République fédérale en matière budgétaire et contournent les limites constitutionnelles à l'intégration européenne.

Faute de ratification allemande, le MES, initialement censé entrer en vigueur le 1er juillet, ne pourra être créé, augmentant les risques d'effondrement de pays endettés dans la zone euro.

Sarah Marsh, Nicolas Delame pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant