Berlin donne son accord pour sauver Chypre

le
0
La bénédiction de la chancelière allemande Angela Merkel est une bonne nouvelle pour le nouveau président chypriote Nicos Anastasiades.

Au bout d'une longue hésitation, Angela Merkel a donné vendredi son feu vert à un plan de sauvetage de Chypre, parce qu'il «serait irresponsable» de laisser l'île sombrer au point où elle ne pourrait plus se financer. Le sort du patient chypriote, qui pèse moins de 0,2 % de la monnaie commune, était dans la soirée entre les mains des dix-sept ministres de la zone euro.

La bénédiction allemande, retenue depuis juin, est une bonne nouvelle pour l'équipe du nouveau président Nicos Anastasiades. Mais elle ne lève pas toutes les hypothèques. Il reste à convaincre le FMI, qui juge l'économie chypriote incapable de rembourser dans la durée les crédits de 15 à 17 milliards d'euros initialement réclamés par Nicosie. Toute la difficulté est de ramener la facture «plus près d'un chiffre de 10 milliards», explique le président de l'...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant