Berlin dénonce les projets d'élections des séparatistes d'Ukraine

le
0

BERLIN, 21 septembre (Reuters) - L'Allemagne a estimé lundi que la tenue d'élections locales dans les zones tenues par les séparatistes prorusses d'Ukraine constituerait une violation des accords de paix de Minsk. "Nous considérons avec beaucoup d'inquiétude l'annonce de ces projets électoraux par les séparatistes. Ces élections constituent une grave menace contre (les accords de) Minsk", a déclaré la porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères. Sawsan Chebli a également appelé la Russie à "user de son influence pour que les séparatistes annulent ces élections". Le dirigeant séparatiste Alexander Zakhartchenko a signé la semaine dernière un décret promulguant la tenue, à partir du 18 octobre, d'élections dans la région de Donetsk. La république autoproclamée de Louhansk votera elle le 2 novembre. L'initiative a été condamnée à Kiev par le président ukrainien Petro Porochenko, qui la juge "risquée et irresponsable". "Les dirigeants des prétendues Républiques populaires de Donetsk et de Louhansk ont annoncé la décision, qu'ils ont prise en coordination avec la Fédération russe, d'organiser de pseudo élections illégales qui contredisent les accords de Minsk", a-t-il dénoncé. Négocié en février par la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande et signé par Porochenko et son homologue russe, Vladimir Poutine, Minsk-2 prévoit "l'ouverture d'un dialogue sur l'organisation d'élections locales, en accord avec la législation ukrainienne, portant 'sur un régime d'autonomie local provisoire dans certains secteurs des régions de Donetsk et Louhansk'". Mais Kiev estime que les conditions de sécurité empêchent pour l'heure l'organisation de ce scrutin. (Tina Bellon avec Alessandra Prentice à Kiev; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant