Berlin critique les taxes de l'UE sur les panneaux solaires chinois

le
2
LES TAXES DE EUROPÉENNES SUR LES PANNEAUX SOLAIRES CHINOIS DÉCRIÉES PAR BERLIN
LES TAXES DE EUROPÉENNES SUR LES PANNEAUX SOLAIRES CHINOIS DÉCRIÉES PAR BERLIN

BERLIN (Reuters) - La Commission européenne a commis une "grave erreur" en acceptant d'imposer des droits de douanes sur les panneaux solaires chinois, estime le ministre allemand de l'Economie, Philipp Rösler.

La Commission européenne a décidé d'imposer des droits de 47% sur les panneaux solaires fabriqués en Chine, cela, aux yeux des Européens, pour se protéger de pratiques relevant du dumping.

Pékin a répliqué jeudi en déclarant qu'une telle mesure, si elle était appliquée, porterait gravement atteinte aux relations commerciales bilatérales.

"C'est une grave erreur. Cela (la réaction chinoise) montre que la sanction par la taxation des importations n'est pas le bon instrument", juge Philipp Rösler dans un entretien au Welt am Sonntag.

Le ministre rappelle que l'Allemagne, l'une des premières puissances exportatrices au monde, a mis en garde à plusieurs reprises contre de telles pratiques au sujet des panneaux solaires "made in China".

"L'industrie allemande s'inquiète, et à juste titre. J'attends de la Commission européenne qu'elle fasse tout pour empêcher un conflit commercial", ajoute-t-il en appelant l'exécutif européen "à la négociation et au dialogue avec Pékin plutôt qu'à recourir à la menace".

Raff Bode et Soeren Amelang; Pascal Liétout pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mickae82 le dimanche 19 mai 2013 à 18:42

    vaste débat. aucune explication sérieuse de nos politiques quels qu'ils soient.la question est sérieuse.pourtant quel journaliste s'empare de la question ?

  • paspad le dimanche 19 mai 2013 à 18:15

    il faut un partenariat équilibré avec la Chine et ça passe par la négociation, maintenant si c'est impossible, l'UE doit aussi se protéger, nous protéger.La Chine ne peut pas, commercialement, se passer de l'UE et vice-versa