Berlin à l'offensive avant le sommet de l'UE

le
0
L'Allemagne exige la création d'un poste de super-ministre européen des Finances. Et conditionne son aide à la Grèce à une révision des traités en 2013.

Correspondant à Berlin

Angela Merkel attendait le moment opportun pour repasser à l'offensive sur la scène européenne. À deux jours du Conseil européen de Bruxelles, l'Allemagne pousse ses pions pour avancer rapidement vers la création d'une véritable union budgétaire. Alors que son gouvernement a signalé qu'il est prêt à lâcher du lest vis-à-vis d'Athènes, son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, ajoute sur la table du Conseil européen la nouvelle contrepartie au sauvetage grec: une réforme des institutions européennes.

«Nous devons faire de plus grands pas vers une union budgétaire», a dit Wolfgang Schäuble mardi dans le vol qui le ramenait d'une visite en Asie. Le ministre des Finances veut notamment relancer l'idée de renforcer le rôle du commissaire européen aux Affaires économiques et réclamer des changements rapides des traités européens allant dans ce sens, lors du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles.

Schäuble prône en particu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant