Beric, le retour du grand blessé

le
0

Cinq mois après sa rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, Robert Beric a repris l’entraînement avec Saint-Etienne. Interrogé par L’Equipe, l’attaquant des Verts espère même rejouer avant la fin de la saison.

A Saint-Etienne, sa force de caractère force l’admiration. Seulement cinq mois après son opération du genou droit, après une rupture du ligament croisé antérieur, Robert Beric est déjà de retour à l’entraînement. Présent à l’Etrat depuis la mi-mars, l’attaquant des Verts espère même rejouer avant la fin de la saison, comme il l’a confié dans L’Equipe ce vendredi. « Je m’entraîne beaucoup, sans trop pousser non plus sur mon genou. Je me prépare pour la saison prochaine mais mon souhait est de rejouer avant la fin de ce championnat. Moi, je veux rejouer. Et je vais essayer. Peut-être pas un match entier mais des bouts de match », explique le Slovène. Recruté pour plus de six millions d’euros l’été dernier, Robert Beric a marqué cinq buts en douze apparitions en Ligue 1 avant de se blesser gravement.

« Pourquoi un joueur voudrait blesser un autre joueur ? »

Le 8 novembre dernier, à l’occasion du derby contre Lyon, l’attaquant de 24 ans avait été taclé violemment par Jordan Ferri. Un geste qui avait participé à électriser les débats entre les deux ennemis jurés, un soir où l’OL s’était largement imposé pour son dernier derby à Gerland (3-0).  « Ferri n’a jamais pris de mes nouvelles, regrette le Slovène. Il aurait pu m’envoyer ne serait-ce qu’un SMS. Mais il ne l’a pas fait. C’est son problème, je ne suis pas déçu. En colère ? Non, pas vraiment. Ce qui s’est passé est passé. Mais c’est bizarre ce qu’il a fait car son geste n’était pas nécessaire. Même s’il s’agissait d’un derby, pourquoi un joueur voudrait blesser un autre joueur ? Je n’ose pas y croire », répond l’intéressé en référence aux accusations des fans stéphanois, persuadés que le geste du milieu lyonnais était volontaire. A cinq journées de la fin de la saison, Robert Beric rêve d’un retour en Ligue 1. Avec en tête l’idée d’aider son équipe à accrocher le wagon européen.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant