Beric donne le feu vert à Sainté

le
0
Beric donne le feu vert à Sainté
Beric donne le feu vert à Sainté

Au bout d'une double confrontation plus qu'ennuyeuse, les Verts sont parvenus à assurer l'essentiel : la qualification. Et ce grâce au retour tant attendu de son buteur : Robert Beric.

AEK Athènes 0-1 AS Saint-Étienne

Buts : Beric (22e) pour l'ASSE

Et si la meilleure recrue de l'ASSE cet été faisait déjà partie de l'effectif stéphanois l'année dernière ? Et s'il s'agissait de Robert Beric ? C'est en tout cas ce qu'a dû se dire tout le peuple vert à la 23e minute. Sur un ballon récupéré très haut et centré en demi-volée par Hamouma, l'attaquant slovène est là pour passer devant, placer sa tête hors de portée du gardien et mettre son équipe sur les rails de la qualification. Un vrai but de buteur, quoi. Et Dieu sait que Saint-Étienne en rêve de ce buteur providentiel, d'un autre standing que Roux ou Soderlund, pour permettre à toute l'équipe de passer un cap cette saison. Plus qu'à espérer que Jordan Ferri se calme un peu sur les tacles trop virils.

Efficacité maximum


Et si le but de Beric a été si important, c'est parce que l'ASSE a été en difficulté. Dès le début du match, on sent que les Stéphanois auront du mal à bouger le bloc grec, comme à l'aller. Même si les hommes de Christophe Galtier ont le contrôle du ballon, ce sont les Grecs qui se montrent le plus dangereux. D'abord, c'est Mantalos qui est à deux doigts de couper la trajectoire du ballon juste devant Ruffier ; ensuite, c'est Bakasetas qui effleure le poteau gauche du CRS forézien d'une belle frappe à ras de terre. En face, seul Tannane semble en mesure de mettre l'AEK en difficulté.

Et puis arrive ce but de nulle part de Beric sur une passe de Hamouma. Un échange qu'on aimerait revoir plus souvent. Nerveux, les joueurs de l'AEK commencent à commettre des fautes. En voulant répondre au défi physique, Dabo tacle et se blesse. Il doit sortir dès l'heure de jeu, et c'est tout le milieu de terrain stéphanois qui baisse le pied. Les Athéniens prennent le dessus et c'est d'abord Vargas qui oblige Ruffier à sortir une grosse claquette en frappant de loin, avant que Barbosa ne manque l'immanquable quelques instants plus tard. Sainté fait le strict minimum, et ce n'est que le début...

Dabo et Lemoine blessés


Au retour des vestiaires, Tannane donne le ton en découpant Mantalos par derrière et en écopant directement d'un…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant