Berger (CFDT) évoque un climat social très lourd

le
3

"Nous sommes dans un climat social très lourd, avec beaucoup de problèmes d'emploi (...), d'inquiétude", a déclaré mercredi sur France Info, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, plaidant pour la recherche de solutions au lieu de regarder "les trains passer".

"Face à ce climat, soit on regarde les trains passer et on fait du commentaire, soit on s'engage pour essayer de trouver des solutions", a-t-il dit avant de souligner que l'accord sur l'emploi du 11 janvier faisait partie de ces solutions.

Le conseil des ministres doit adopter ce mercredi la traduction en projet de loi de cet accord.

A la question de savoir si la CGT et FO qui, mardi, ont appelé à manifester contre cet accord, regardaient les trains passer Laurent Berger a répondu: "dans la période actuelle, j'ai l'impression que oui".

Pour lui, cet accord sur la sécurisation de l'emploi, conclu entre le Medef, la CFDT la CFE-CGC et la CFDT, mais pas par la CGT et FO, "est un accord qui permet d'avoir des droits nouveaux pour les salariés".

Si, comme l'ont affirmé certains manifestants, il s'agissait "d'un accord de la honte, il faudrait qu'ils (les leaders syndicaux qui y sont opposés) demandent son retrait", a souligné Laurent Berger. "J'ai cru comprendre que ce n'était pas le cas", a-t-il dit.

A propos d'une prochaine réforme des retraites, M. Berger a souhaité que le gouvernement "dise ce qu'il veut faire: ou une réforme d'ampleur, ou un nième replâtrage".

"La réforme des retraites de 2010 (du précédent gouvernement) n'a pas apporté de solutions de financement", a-t-il ajouté après avoir rappelé que la CFDT, depuis 2003, s'était toujours prononcée en faveur de la durée de cotisation et non sur l'âge de départ à la retraite.

Le gouvernement actuel a chargé une commission de dix experts de faire des propositions d'ici juin sur la prochaine réforme des retraites qui pourrait passer par un allongement de la durée d'activité, une hausse des cotisations, ou une stagnation voire une baisse du montant des pensions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chnivet le jeudi 7 mar 2013 à 10:43

    "soit on regarde le train et on fait des commentaires .Soit on s'engage pour esaayer de trouver des solutions ". Il fait quoi la , le monsieur ? . Je ne savais pas qu'une mutuelle pour tous ça crée de l'emploi . La privatisation de la santé pour tous c'est le progrès ? .Bientôt il y aura une cotisation retraite privé pour tous . En plus de l'actuelle bien sur .C'est le progrès ?

  • scheyde1 le jeudi 7 mar 2013 à 09:48

    La France n'est pas la Grèce ; et si c'était le cas, ce serait la fin de l'Euro.

  • sfrank le mercredi 6 mar 2013 à 16:12

    ca y est, nous sommes en Grèce !!!