Bergé-Niel-Pigasse propriétaire du Monde 

le
0
L'Espagnol Prisa sera actionnaire minoritaire du holding Le Monde Libre à côté du trio Bergé-Niel-Pigasse.

Le Monde a tourné mardi une page de son histoire, celle où les journalistes avaient le contrôle du journal. Annoncé en juin, le rachat du groupe de presse par le trio «BNP» constitué de Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, a reçu le feu vert des actionnaires, réunis mardi en assemblées générales jusque tard dans la soirée.

L'enjeu était vital : sans accord sur la recapitalisation du groupe, Le Monde, lourdement endetté, risquait purement et simplement d'être placé par le tribunal de commerce dans une procédure de sauvegarde.

En prenant la majorité du capital du groupe, le trio «BNP», qui bénéficie du soutien des journalistes, apporte 110 millions d'euros et des garanties d'indépendance. Mais jusqu'au dernier moment ce scénario a failli échouer, notamment en raison des exigences du géant espagnol des médias Prisa, actionnaire de longue date. Jusqu'alors actionnaire à 15,01 %, la recapitalisation faisait tomber sa part à 5 %.

Or, l'éditeur ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant