Bercy va encore devoir économiser

le
0
Plusieurs reculades fiscales vont contraindre le gouvernement à réduire les dépenses encore plus que prévu.

Officiellement, les prévisions économiques de la Commission européenne, publiées mardi, n'obligeront pas Bercy à modifier son budget 2014. «Il y a un écart qui peut être de 0,1 point sur le déficit structurel (hors facteurs liés à la croissance), mais il n'y a aucune raison de revoir notre copie», relativise un cadre de Bercy, qui ­rappelle que la Commission se prononcera plus précisément sur le projet de loi de finances pour 2014, actuellement en discussion au Parlement, le 15 novembre ­prochain.

Reste que l'écart de 0,2 point sur le déficit public en fin d'année, affiché entre Paris et Bruxelles, devrait en théorie obliger l'État français à trouver 2 milliards d'euros de plus, soit en recettes nouvelles, soit en coupes supplémentaires dans les dépenses. Et pour cause: 0,1 point de déficit en plus est équivalent à un dérapage d'un milli...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant