Bercy relance la lutte contre la grande fraude fiscale

le
0
Valérie Pécresse a annoncé que le fisc pourra faire des recherches et des redressements en remontant sur dix ans, et non plus trois ans, pour les comptes non déclarés à l'étranger.

Valérie Pécresse, la ministre du Budget, met ses pas dans ceux d'un de ses prédécesseurs, Éric Woerth. De 2007 à 2009, ce dernier avait mené une vaste politique de lutte contre l'évasion fiscale à l'étranger, notamment en créant une police fiscale, en obtenant une liste de 3000 Français ayant des comptes cachés en Suisse chez HSBC et en mettant en place une cellule de régularisation.

Ce jeudi, Valérie Pécresse a annoncé qu'elle allait encore renforcer les outils mis à la disposition du fisc. Le délai de prescription sur les avoirs non déclarés détenus à l'étranger par des résidents français va passer de 3 ans à 10 ans.

Concrètement, le fisc pourra faire remonter ses recherches, mais aussi ses redressements, sur les dix années antérieures. «Les contrôles fiscaux à l'étranger contre la fraude complexe prennent du temps. Il faut permettre à l'administration fiscale d'avoir toujours le temps pour allié, et non plus pour ennemi» a expliqué la ministre.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant