Bercy : La colère froide de Benoit Paire

le
0
Bercy : La colère froide de Benoit Paire
Bercy : La colère froide de Benoit Paire

Après sa défaite au 1er tour de Bercy contre Paolo Lorenzi, Benoit Paire n’a pas vraiment apprécié que les journalistes insistent sur le fait que son entraîneur Thierry Champion ne soit pas présent dans les tribunes.

C’est le regard dans le vague, les larmes aux yeux, tripotant son téléphone et ses ampoules aux mains, que Benoit Paire a répondu aux questions des journalistes en conférence de presse après sa défaite au premier tour du Masters 1000 de Bercy contre Paolo Lorenzi. Interrogé à plusieurs reprises sur les raisons de l’absence de son entraîneur Thierry Champion, le tennisman français a fini par se mettre en colère.  « Pourquoi on ne parle pas du match ? Ce qui est dans les tribunes ou pas, je m’en fous. Je suis en train de jouer mon match de tennis. Je perds. Posez-moi des questions sur le match. J’ai fait de mon mieux. J’avais mes amis qui étaient là. Pourquoi parler de Thierry tout le temps ? Je vais discuter avec Thierry, on tirera les enseignements de cette saison. On verra ce qui se passe pour la suite. J’espère finir l’année dans les 50 (il sera au mieux 47eme lundi prochain, ndlr). Je trouve que c’est déjà pas mal d’être dans les 50, pour un joueur de tennis, c’est déjà beau. Il faut tirer le positif de tout ce qui se passe. J’essaie de me battre et c’est tout. » Benoit Paire est également revenu sur les critiques dont il a fait l'objet cette année, et qui l'ont touché : « J'ai donné le bâton pour me faire battre. C'est à moi de prendre conscience de ce qu'il ne faut pas faire. Cette année, ce qui est sorti, c'est juste que j'étais un gros con, que je n'étais pas sympa, que j'étais mal élevé. Tout ce que je ne suis pas, je pense. » Rendez-vous en 2017 pour essayer de faire changer les gens d'avis...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant