Bercy : la citadelle assiégée

le
0
Les attaques contre le ministère, jugé pléthorique, se multiplient au PS. Plusieurs membres de la majorité réclament un grand ménage.

L'étau se resserre sur le pléthorique ministère de l'Économie et des Finances, déjà dans le collimateur. L'évidence serait telle que plusieurs ténors socialistes se sont sentis autorisés à sortir du bois sur le sujet. Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a attaqué mardi, sur RTL. Il a commencé par dire qu'il avait «dirigé Bercy par le passé». Un ministère qui a «besoin d'un patron», ainsi que d'une «coordination plus forte». Fabius a ensuite porté le coup de grâce: «C'est quelque chose qui est maintenant partagé par tout le monde et (...) s'il y a un remaniement (...), cette question sera traitée». «Une telle franchise, cela veut dire que François Hollande a parlé du sujet avec Laurent Fabius», analyse, dépité, un conseiller de Bercy.

La veille, c'est Ségolène Royal qui mettait en cause l'organisation...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant