Berbatov guide Monaco

le
0
Berbatov guide Monaco
Berbatov guide Monaco

Dans un match globalement maîtrisé, Monaco a disposé de faibles Toulousains (2-0), notamment grâce à Berbatov, auteur d'un doublé. De bonne augure à quelques jours de son choc face au Zénith Saint-Pétersbourg.

Toulouse FC - Monaco
(0-2)

D. Berbatov (42'), D. Berbatov (76') pour Monaco.


L'histoire se répète au Stadium. Comme la saison dernière, Monaco repart de Toulouse avec les trois points, un succès 2-0 et une réalisation de grande classe. Après Ocampos l'année dernière, c'est Dimitar Berbatov qui a signé le geste de la rencontre. Alors qu'on approche du terme d'une première période sans grand relief entre Toulousains et Monégasques, l'attaquant enfile le beau costume. Un centre d'Anthony Martial venu de la droite, un excellent contrôle du Bulgare puis un impensable exter' du droit dans le petit filet opposé font se lever, à juste titre, le banc monégasque. Ali Ahamada est sur le cul. Car jusque-là, l'ancien joueur de Manchester United est loin de réciter sa plus belle partition. Dispensateur de taquets lors de ses duels qui lui valent rapidement une biscotte, parfois nonchalant comme sur cette action où il marche en position de hors-jeu alors que Martial voulait le solliciter, le Bulgare a su jaillir au meilleur moment. Auteur d'un penalty transformé avec sang froid en seconde période et donc auteur d'un doublé, Berbatov a rappelé à tous ceux qui l'auraient éventuellement oublié qu'il est un joueur de très grande classe, de ceux capables de gestes insoupçonnés et inattendus.
Apathie toulousaine
Grands, les Toulousains sont loin de l'avoir été ce vendredi soir. Le début de match tourne d'ailleurs clairement à l'avantage des visiteurs. Dans le très oxydable cadenas garonnais, les Asémistes combinent d'entrée et les flèches que sont Martial et Ferreira-Carrasco empoisonnent la vie des défenseurs toulousains. C'est long de ligne que la menace gronde mais c'est pourtant plein axe que les Monégasques se procurent leur première occasion peu avant la demi-heure de jeu. La louche astucieuse de Moutinho trouve Bernardo Silva qui crochète Ahamada en l'air avant d'échouer à redresser son ballon vers Berbatov. Egalement lancé par le milieu portugais, Anthony Martial s'offre lui aussi une occasion dans la foulée en jouant de sa vivacité : sa frappe puissante trouve...








Toulouse FC - Monaco
(0-2)

D. Berbatov (42'), D. Berbatov (76') pour Monaco.


L'histoire se répète au Stadium. Comme la saison dernière, Monaco repart de Toulouse avec les trois points, un succès 2-0 et une réalisation de grande classe. Après Ocampos l'année dernière, c'est Dimitar Berbatov qui a signé le geste de la rencontre. Alors qu'on approche du terme d'une première période sans grand relief entre Toulousains et Monégasques, l'attaquant enfile le beau costume. Un centre d'Anthony Martial venu de la droite, un excellent contrôle du Bulgare puis un impensable exter' du droit dans le petit filet opposé font se lever, à juste titre, le banc monégasque. Ali Ahamada est sur le cul. Car jusque-là, l'ancien joueur de Manchester United est loin de réciter sa plus belle partition. Dispensateur de taquets lors de ses duels qui lui valent rapidement une biscotte, parfois nonchalant comme sur cette action où il marche en position de hors-jeu alors que Martial voulait le solliciter, le Bulgare a su jaillir au meilleur moment. Auteur d'un penalty transformé avec sang froid en seconde période et donc auteur d'un doublé, Berbatov a rappelé à tous ceux qui l'auraient éventuellement oublié qu'il est un joueur de très grande classe, de ceux capables de gestes insoupçonnés et inattendus.
Apathie toulousaine
Grands, les Toulousains sont loin de l'avoir été ce vendredi soir. Le début de match tourne d'ailleurs clairement à l'avantage des visiteurs. Dans le très oxydable cadenas garonnais, les Asémistes combinent d'entrée et les flèches que sont Martial et Ferreira-Carrasco empoisonnent la vie des défenseurs toulousains. C'est long de ligne que la menace gronde mais c'est pourtant plein axe que les Monégasques se procurent leur première occasion peu avant la demi-heure de jeu. La louche astucieuse de Moutinho trouve Bernardo Silva qui crochète Ahamada en l'air avant d'échouer à redresser son ballon vers Berbatov. Egalement lancé par le milieu portugais, Anthony Martial s'offre lui aussi une occasion dans la foulée en jouant de sa vivacité : sa frappe puissante trouve...







...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant