Benzema parle de racisme

le
0
Benzema parle de racisme
Benzema parle de racisme

Dans une interview vérité accordée au journal espagnol Marca, Karim Benzema déplore que Didier Deschamps ait, à entendre le Madrilène, cédé à la pression d’une « partie raciste de la France. »

[fpvideo mediaid='digiteka' url='http://www.ultimedia.com/deliver/generic/iframe/mdtk/01896197/zone/1/showtitle/1/src/uqlkmx']

« Didier Deschamps a cédé à une pression d’une partie raciste de la France ». Karim Benzema vide son sac, mercredi dans un entretien vérité accordé par le Madrilène au journal espagnol Marca. Pour l’attaquant du Real, qui le déplore, il n’y aurait pas besoin de chercher bien loin son absence à l’Euro. « Il faut savoir qu'en France, le parti extrémiste est arrivé au second tour des dernières élections », insiste le tout récent champion d’Europe avec le Real Madrid, qui se pose toutefois des questions. « Je ne sais pas, pour autant, si c'est seulement la décision de Didier seul, parce que je me suis toujours bien entendu avec lui, comme avec le président... »

Benzema, qui reprend donc le même couplet qu’Eric Cantona et Jamel Debbouze, avoue que ne pas être retenu dans les 23 pour cet Euro en France constitue « l’une des grandes déceptions » qu’il ait eues. Mais pas au point de l’abattre : « Il faut toujours se relever. » L’ancien Lyonnais profite de cette même interview pour évoquer les bruits qui courent sur son entourage et démonter tout ce qui peut se dire et s’écrire sur le sujet. « On me critique beaucoup, moi, ma famille et mon entourage. Si j’étais une mauvaise personne, mal conseillée, je ne serais pas là où je suis. » Et le Madrilène de conclure sur l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, qu’il accuse d’avoir menti. « Il a joué un rôle, il n’a pas dit la vérité et tout vient de là. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant