Benzema et le soutien espagnol

le
0
Benzema et le soutien espagnol
Benzema et le soutien espagnol

De l'autre côté des Pyrénées, loin de l'agitation autour des Bleus, Karim Benzema trouve un semblant de sérénité et quelques soutiens de poids. Entre un vestiaire qui ne lui tourne jamais le dos et un club qui l'appuie contre vents et marées, le Français peut digérer la pilule dans une quiétude espagnole qui s'oppose au brouhaha hexagonal.

Vingt-quatre heures après le laconique communiqué de la FFF, Karim Benzema se retrouve au coeur d'un nouvelle note de presse. Un rapide coup d'oeil du côté de l'expéditeur et de l'objet de la missive rend tout de même le sourire : "Benzema a été élu Joueur Cinq Étoiles Mahou de mars". En soi, le géant de la bière castillane couronne le Français pour ses performances au cours du dernier mois. "Après avoir parlé avec lui et sur ce que je connais de lui, c'est impossible de penser qu'il ait fait quelque chose de mal. C'est un bon gamin."Florentino PérezLe hic, c'est que le natif de Bron n'a disputé qu'une seule rencontre au cours de ce mois qu'il passe à l'infirmerie.

Autrement dit, le Real Madrid tente, via l'appui de ses aficionados - le prix étant remis par un vote sur les réseaux sociaux -, de rendre un semblant de sourire à sa pointe française, tout juste exclue de la sélection de Didier Deschamps. Une technique un peu grosse à laquelle s'adjoint un soutien sans faille de son organigramme, en commençant par Zinédine Zidane et Florentino Pérez. "Nous l'avons soutenu et nous le soutiendrons toujours, a déclaré le président merengue dans France Football. Après avoir parlé avec lui et sur ce que je connais de lui, c'est impossible de penser qu'il ait fait quelque chose de mal. C'est un bon gamin".

Il était une fois dans Bron

"Ils perdent le meilleur neuf du monde"


La mise à l'écart, cette fois définitive des Bleus, n'a pas entaché le soutien sans faille de la part du board madridista auprès de Karim Benzema. Cette fois sans communiqué officiel - alors que le service communication en avait dégainé un dès sa suspension provisoire -, le soutien du club se retrouve dans le vestiaire. Dernier à jouer, mais premier à dégainer, Alvaro Arbeloa ne fait pas dans le détail à l'heure de soutenir son camarade : "Je suis désolé pour toi, mon ami. Ils perdent une grande personne, et le meilleur neuf du monde ! Toujours à tes côtés !".









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant