Benzema et James relancent la Maison Blanche

le
0
Benzema et James relancent la Maison Blanche
Benzema et James relancent la Maison Blanche

Enfin alignés d'entrée, le Français et le Colombien ont ravi un Santiago Bernabéu au bord de la crise de nerf. Vainqueur de Getafe (4-1) grâce à un premier acte de haut-vol, le Real Madrid reste ainsi au contact du Barça et de l'Atlético. Il en faudra tout de même plus pour convaincre le Madridismo.

Real Madrid 4-1 Getafe CF

Buts : Benzema (4e, 15e), Bale (35e) et Ronaldo (38e) pour le Real // Alexis (70e) pour le Geta

Les "Florentino démission" résonnent encore dans le Santiago Bernabéu que Karim Benzema rappelle à tous qu'il est, avant tout, un joueur de football. Un bon joueur de football, même. Quatre petits tours de cadran après le coup d'envoi, il profite d'un dédoublement improbable de Lucas Vazquez avec Pepe pour envoyer le centre enroulé du Portugais, d'un plat du pied, dans les filets de Guaita. Mieux, dix minutes et un doublé plus tard, les chants anti-présidentiels se transforment en ovation pour le Français. Symbole, en compagnie de l'homme caviar James Rodriguez, de ce Real Madrid qui joue et qui gagne, le Lyonnais a réconforté l'aficion blanche avec son équipe. Une joie qui dure le temps d'une première mi-temps éblouissante, illustrée par deux autres pions de Bale et Cristiano Ronaldo - pour la première fois de la saison, la BBC score dans une même rencontre. Avec ces trois points conservés suite à un tristounet second acte, les Madridistas reviennent provisoirement à trois points du Barça et dépassent le voisin de l'Atlético. Enfin un rayon de soleil dans la sinistrose que vit le Madridismo.

La BBC émet de nouveau sur les ondes du Bernabéu


Les visages sont fermés, les sifflets aiguisés. Deux semaines après la claque du Clasico et trois jours après le ridicule de Cadix, la fronde gagne tout le Santiago Bernabéu. À l'énumération des noms du Real Madrid, Rafa Benitez et Denis Cheryshev reçoivent une salve de huées réservée, à l'accoutumée, aux anti-madridistas. Une ambiance pesante qui ne chagrine pas un Karim Benzema enfin de retour à la pointe de l'attaque blanche. D'abord renard des surfaces sur l'ouverture du score puis sur un coup de tête à bout portant, il étale par la suite toute sa classe balle au pied et son intelligence de mouvements. A ce petit jeu, son meilleur comparse reste James. Le Colombien, positionné en soutien de la BBC, régale l'audience madrilène de par ses transversales et ses prises de balle. Sur une première, il trouve Bale qui remise de la tête pour le Français, auteur d'un doublé dans les six…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant