Benzema, Deschamps et le racisme "d'une partie de la France"

le
1

Karim Benzema accorde une interview au journal sportif espagnol Marca. Il y explique sa non-sélection par le fait que le sélectionneur a "cédé à la pression d'une partie raciste de la France". Des déclarations condamnées par une majorité au sein de la classe politique. Mais sur les réseaux sociaux, ils sont nombreux à évoquer un "deux poids deux mesures" lorsqu'il s'agit de Karim Benzema...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • peggy111 le jeudi 2 juin 2016 à 11:40

    c est les politiques qui on tout fait sa m etonne pas c etait les cas en 2010