Benzema change d'avocat et choisit Dupond-Moretti

le
0
Benzema change d'avocat et choisit Dupond-Moretti
Benzema change d'avocat et choisit Dupond-Moretti

Sur son compte Twitter, Alain Jakubowicz, avocat de Karim Benzema depuis le début de l'affaire de la sextape, a annoncé qu'il cessait sa collaboration avec l'attaquant du Real Madrid. Eric Dupond-Moretti reprend les affaires du Français en main.

Attribuer cette annonce aux dernières révélations de Libération serait un raccourci qu’il n’est pour le moment pas permis d’établir, mais toujours est-il que ce vendredi soir, Alain Jakubowicz a annoncé sur son compte Twitter qu’il n’était plus l’avocat de Karim Benzema. « Je ne suis plus à compter de ce jour l’avocat de Karim Benzema. Je lui souhaite bonne chance », écrit simplement l’avocat, qui ne donne pas plus d’explication sur la fin de cette collaboration avec l’attaquant du Real Madrid. Depuis jeudi soir, Me.Jakubowicz n’avait pas souhaité réagir à l’article de Libération, qui faisait état de l’audition de l’ancien Lyonnais comme témoin dans une affaire de blanchiment.

Quelques instants plus tard, on a appris qu'Eric Dupond-Moretti, un des plus brillants avocats du pays, reprenait le dossier Karim Benzema en main. Invité de RMC ce vendredi soir, ce dernier n'a pas tardé à dégainer. « J'assigne le journal Libération, le journal sera mis en examen. Si les associés de Karim se sont mal comportés, il portera plainte, a-t-il déclaré, avant d'évoquer la participation de son client à l'Euro 2016. Si Deschamps veut le sélectionner, il doit le faire ! » Dans L'Equipe, Me.Dupond-Moretti en remet une couche en invoquant son pedigree : « J’ai défendu Karabatic, et je vous ferai remarquer que Karabatic, mis en examen, a été sélectionné fort heureusement pour le sport et l’équipe de France.

Invité de « Foot365, l'émission » ce vendredi, Emmanuel Fansten, le journaliste de Libération qui a signé cette enquête, a assuré avoir pris toutes les précautions avant de publier son article. « Benzema est très connu et exposé, l’affaire est d’autant plus sensible. C’est pour ça que j’ai pris toutes les précautions possibles, en ne mettant pas tous les éléments que j’avais, pour restituer à ce stade les éléments les plus concrets dans ce dossier. Il y a beaucoup de confrères qui enquêtent sur Karim Benzema, il y a des choses qui sortent et d’autres qui sortiront. Mais bien sûr que quand j’ai vu son nom, je me suis qu’il ne fallait pas faire n’importe quoi. On ne l’a pas fait. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant