Benteke suffit au bonheur des Reds

le
0
Benteke suffit au bonheur des Reds
Benteke suffit au bonheur des Reds

Grâce à un but de Benteke, Liverpool s'impose face à Sunderland et revient à égalité de points avec Manchester United. Un bon boxing day pour eux, en somme.

Sunderland AFC 0-1 Liverpool FC

Buts : Benteke (46e) pour Liverpool

Si cette saison, les Reds de Liverpool vivent le championnat anglais comme des montagnes russes, il se pourrait bien que le virage le plus décisif du circuit ait été correctement pris face à Sunderland. Un succès auquel Christian Benteke est loin d'être étranger. Jouant simple et en remises en première mi-temps, l'attaquant belge a trouvé, au tout début du deuxième acte, la clé d'un verrou sacrément bien fermé par Vito Mannone. Bien placé dans la surface du gardien italien, le buteur de presque deux mètres hérite d'un centre-tir après à peine vingt secondes de jeu. En position de face à face, il ne laisse aucune chance à un dernier rempart exceptionnel lors des 45 premières minutes de cette rencontre. Et fait faire, du même coup, un grand pas en avant à son équipe, sixième du championnat anglais. Si c'est pas beau, ça.

Vito Mannone, ce héros


En ce moment, Sunderland a la tête sous l'eau en championnat. Dix-neuvièmes de Premier League, les Black Cats n'arrivent pas élever leur niveau de jeu. Alors, face à eux, tous leurs adversaires viennent gonflés à bloc, prêts à prendre des points. En effet, la plus mauvaise défense d'Angleterre ressemble à de l'Emmental. Liverpool le sait et met la pression dès les premières secondes du match. Dominateurs lors des dix premières minutes, les protégés de Jürgen Klopp tentent leur chance sur le but de Mannone. Par Benteke ou Firmino de près (5e), ou par Clyne, de loin, mais ne se montrent pas assez décisifs dans le dernier geste. Un bonheur pour les soldats de Big Sam, habitués à encaisser des pions dans le premier quart d'heure de jeu.

Mais pas cette fois. Du coup, avec un peu de confiance en eux, les chats noirs arrivent à claquer quelques enchainements et inquiètent même sérieusement Mignolet par Defoe d'une belle frappe (15e). Problème, ils ne sont pas bons techniquement et laissent, en plus de cela, leurs adversaires s'exprimer tranquillement aux abords de leur surface. Un geste qui ne pardonne pas souvent face à des artilleurs tels que Coutinho ou Firmino. Heureusement pour eux, M'Vila et ses copains ont une bonne étoile, mais aussi et…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant