Benoît XVI s'oppose aux sectes fondamentalistes

le
0
Le Pape a publié jeudi le document de conclusion du synode de 2008 sur la «Parole de Dieu».

Comment manier le texte sacré ? Derrière la technicité de «l'exhor- tation apostolique postsynodale» publiée jeudi à Rome, par Benoît XVI, deux cents pages très denses, véritable conclusion normative du synode sur la «Parole de Dieu» qui avait réuni, il y a deux ans à Rome, les meilleurs théologiens et experts internationaux de la Bible, se pose une question très simple. Elle touche toutes les religions : peuvent-elles entretenir une distance critique avec le texte même qui fonde leur foi et est souvent protégé par le statut sacré ?

Le Pape, sur la base des réflexions des 250 pères synodaux qui ont travaillé pendant trois semaines en octobre 2008 et ont formulé, à l'issue, 55 propositions, donne donc une réponse pour l'Église catholique, même si elle n'a pas toujours eu, contrairement aux protestants, cette familiarité avec le texte même de la Bible. Mais ce qu'il écrit dans cette exhortation postsynodale est digne d'intérêt pour d'autres religion

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant