Benoît XVI : «Je ne serais plus pape, mais pèlerin»

le
0
Pour la première fois depuis 1294, un Souverain Pontife a pu faire ses adieux aux fidèles.

Le soleil de Rome quitte la coupole de la basilique Saint-Pierre. Un oiseau blanc en forme d'hélicoptère s'élève. À son bord un Pape, pour trois heures encore. Il se laisse à présent conduire jusqu'en son lieu de retraite, la résidence de Castel Gandolfo. Là, Benoît XVI, «Pape émérite» depuis jeudi soir, 20 heures, va attendre que son successeur soit élu. Il reviendra, discrètement, dans deux mois, dans une petite maison des jardins du Vatican où il entend vivre comme un moine, en «clôture».

Sur la place Saint-Pierre, une femme de 40 ans s'effondre en larmes. Marita Iversen est norvégienne, non croyante. Elle tenait à être là pour «témoigner de mon respect pour ce Pape que j'aime parce qu'il rassemble tellement de gens différents». Non loin, Raphaël Reali, un jeune économiste de 31 ans, catholique, a interrompu son travail pour assister «à ce moment historique da...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant