Benoît Hamon veut en finir avec les notes qui briment à l'école

le
20
BENOÎT HAMON PRÉCONISE D'AUTRES FORMES D'ÉVALUATION À L'ECOLE
BENOÎT HAMON PRÉCONISE D'AUTRES FORMES D'ÉVALUATION À L'ECOLE

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Education nationale souhaite en finir avec les notes "sanctions" dans les écoles françaises et préconise "d'autres formes d'évaluation" pour encourager les élèves au lieu de les "paralyser".

Benoît Hamon ouvre mardi la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves, qui associera de juillet à décembre la communauté éducative et la société civile, en vue de mettre en oeuvre début 2015 une nouvelle politique d'évaluation.

"Il faut sortir d'une posture idéologique à l'égard de la note ou de l'absence de note. La note doit être utilisée à bon escient. Elle est utile, mais quand elle paralyse, on doit lui substituer d'autres formes d'évaluation", estime le ministre dans une interview au Parisien.

Pour Benoît Hamon, "la note ne doit pas être l'unique étalon". "Aujourd'hui, notre système d'évaluation souligne les lacunes et les échecs des élèves, ce qui peut être très décourageant pour certains."

"La dernière enquête Pisa l'a montré : les jeunes Français sont ceux qui redoutent le plus l'erreur et dont les taux de non-réponse aux questions posées sont les plus élevés, par peur de faire une faute", souligne le ministre.

"En France, nous sommes définis par rapport à ces échecs. Si vous avez 10 de moyenne, on considère que vous valez '10'. (...) Il faut en finir avec ces délits d'initiés. L'évaluation doit permettre aux enseignants et aux enfants de mesurer les progrès accomplis et ceux qui restent à accomplir", plaide-t-il.

L'évaluation, à l'avenir, devra être "plus exigeante, qu'elle en dise plus", il faudra "qu'elle soit bienveillante et qu'elle stimule au lieu de décourager", dit Benoît Hamon.

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 le mardi 24 juin 2014 à 13:02

    c'est déjà le bac pour tous, y a k voir l'embouteillage à la fac ou après quelques recommandations de la mnef; de sos et autres, on les retrouve élus et décideurs avec une licence d'histoire géo !

  • M4426670 le mardi 24 juin 2014 à 12:04

    Avec les soci.....alos, le problème, c'est que l'on ne sait pas quand le "fond" sera atteint..........Mais ils y travaillent tous les jours......

  • M4426670 le mardi 24 juin 2014 à 12:01

    Il a raison, il faut casser le thermomêtre! Comme ça, plus de "malade" et le bac pour tous!!!!

  • M4426670 le mardi 24 juin 2014 à 12:00

    En fait, il a peur d'être lui même noté! Charité bien ordonnée commence par soi même;.....

  • 11246605 le mardi 24 juin 2014 à 11:50

    Entre Taubira qui relâche les délinquants et Hamon qui veut laisser dormir les cancres, la France continue à être tirée vers le bas par ce gvt. 60 000 profs supplémentaires, ce n'est pas suffisant pour aider les enfants en difficulté ?

  • ttini le mardi 24 juin 2014 à 11:11

    d'accord avec lui : feuille blanche = 10/20, et puis tout le monde à poil !

  • pepitobo le mardi 24 juin 2014 à 11:10

    ben voyons...la recette est simple;pour eviter de stigmatiser supprimons non seulement les notes mais aussi les devoirs,les leçons les cours et meme ,soyons aussi courageux qu'hamon,l'école...ce sera l'égalité assurée pour tous les enfants et des économies pour l'état

  • yveswout le mardi 24 juin 2014 à 10:58

    Il a raison. Uniquement des travaux collectifs. Plus de notes individuelles. Plus d'échec scolaire ( trop coûteux) et pourquoi pas aussi un BAC collectif ? Et tant qu'on y est la même chose pour le cursus universitaire. Soyons zen. La médiocrité se mérite.

  • lilian92 le mardi 24 juin 2014 à 10:34

    Plus de notes une évaluation qui favorisera les enfants des copains...La plupart des socialistes mettent leurs enfants dans les écoles catholiques, pourquoi ?Parce que il y a de la discipline, des cours assurés, beaucoup de devoirs corrigés et des notes. Encore des complications et des lois pour rien .

  • M9244933 le mardi 24 juin 2014 à 10:31

    Comme ça tout le monde sera très bon, très prétentieux, insupportable et totalement inemployable. Le pays est sauvé.