Benjamin Stambouli, mieux que Yohan Cabaye ?

le
0

Recruté cet été pour combler le départ de Yohan Cabaye à Crystal Palace, Benjamin Stambouli n'a pas bousculé la hiérarchie du milieu du PSG. Mais contrairement à l'ancien Magpie, il semble avoir trouvé sa place dans le collectif à disposition de Laurent Blanc.

Cet été, le PSG a cédé Yohan Cabaye à Crystal Palace pour 14 millions d'euros plus bonus. Pour le remplacer, on aurait pu s'imaginer un nom clinquant à la hauteur des ambitions du club. Mais la direction parisienne a opté pour Benjamin Stambouli, en rupture de banc à Tottenham. Contre 9 millions d'euros, Paris a donc acquis un remplaçant de Premier League sans aucune sélection A en équipe de France. Suffisant pour penser, au regard des deux pedigrees, qu'il y avait une perte réelle pour l'effectif à disposition de Laurent Blanc. Pourtant, depuis août, l'acquisition de l'ancien Montpelliérain a tout d'une réussite : s'il ne peut tenir la comparaison avec Thiago Motta, son rôle de doublure est mieux vécu et la sérénité de tout le milieu parisien s'en ressent. Ce qui ne surprend pas ceux qui l'ont côtoyé, comme Bruno Lippini, entraîneur U18 à Montpellier qui a remporté la Gambardella 2009 avec la génération de Stambouli. " Dans un vestiaire, Ben est un diamant, cela a toujours été un gamin avec un bon état d'esprit. " Sébastien Corchia, partenaire chez les Espoirs, parlait dans So Foot Club en octobre d'un joueur " qui bonifie le groupe, règle les problèmes dès qu'ils apparaissent ".

Un remplaçant assumé


Garry Bocaly, champion de France 2012, confirme : " Dans un vestiaire, c'est le top. Il est franc, dit les choses quand elles doivent être dites, mais peut aussi rigoler de tout. Zlatan ou pas Zlatan d'ailleurs. " Lors du sacre de Montpellier, même s'il faisait partie des jeunots, " Stamb " n'hésitait pas à dire ce qu'il pensait, tout en étant " à l'écoute des joueurs plus expérimentés ", se souvient Pascal Baills, l'adjoint de René Girard, puis aujourd'hui de Rolland Courbis. " Je crois d'ailleurs savoir que dans le vestiaire parisien, malgré le statut des joueurs avec lesquels il cohabite, il est très apprécié pour son attitude. " Il faut dire qu'en faisant publiquement l'éloge de Thiago Motta, devant lui dans la hiérarchie, Stambouli est fin diplomate. Mais l'éloge n'est en rien intéressé, selon Garry Bocaly : " Il a beaucoup d'humilité, donc il sait accepter d'être remplaçant s'il y a meilleur que lui. Il convient donc peut-être mieux au PSG que Yohan Cabaye, pour qui c'était impossible de tenir comme remplaçant. " Un Yohan Cabaye qui ne pouvait pas…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant