Benjamin D'Hommeaux : "Faire un five avec sa femme, c'est royal"

le
0
Benjamin D'Hommeaux : "Faire un five avec sa femme, c'est royal"
Benjamin D'Hommeaux : "Faire un five avec sa femme, c'est royal"

Marié depuis août 2014 à l'internationale française et joueuse au PSG Jessica Houara-D'Hommeaux, Benjamin explique, pour la Saint-Valentin, sa vie de HAB : le Husband and Boyfriend. Une WAG au masculin.

Ça fait quoi d'être marié à une footballeuse de très haut niveau ? Avant tout, c'est une fierté. À la base, je suis un grand passionné de foot, alors voir sa femme jouer à ce niveau, être présente dans les médias, ça me rend très fier, c'est le mot.
C'est quoi la réaction des gens quand on dit que sa femme joue au PSG ? En général, les gens sont tous un peu surpris. Ça leur fait un peu bizarre de voir une fille jouer au foot. On habite en Île-de-France, elle joue au PSG, donc il y a pas mal de Parisiens dans notre entourage qui sont intrigués, et il y a des questions qui reviennent souvent. " Est-ce qu'elles sont professionnelles ? Est-ce qu'elles connaissent Nasser et Zlatan ? " Les gens sont impressionnés la plupart du temps.
Des fans vous arrêtent parfois pour prendre une photo avec Jessica ? Ça commence, il y en a de plus en plus. C'est venu avec la plus forte médiatisation du foot féminin. Mais maintenant, quand on va faire les magasins, quand on est dans la rue, les gens la reconnaissent, et c'est toujours sympa.
Et c'est toi qui prends les photos ? C'est surtout des selfies maintenant, mais ça m'arrive aussi de jouer le photographe quand ils sont deux, trois à la reconnaître. Si je peux dépanner, je dépanne, mais je ne suis pas le photographe officiel (Rires).
Tu la vis comment, cette situation, quand on la reconnaît dans la rue ? C'est de la fierté là aussi. Au départ, quand je l'ai connue en 2011, elle était au PSG en statut amateur encore. Elle bossait la journée comme secrétaire médicale, et le soir, elle partait à l'entraînement. Elle n'était vraiment pas connue. J'ai vu de près sa progression, son explosion footballistique, donc c'est une fierté quand les gens lui demandent une photo avec elle. Je sais que les gens sont contents de prendre une photo, donc je laisse faire facilement. Même si c'est un garçon, je ne suis pas jaloux.
Parle-nous des rassemblements avec les compagnons des joueuses. Comment ça se passe ? C'est surtout en équipe de France que ça arrive. Ce sont les matchs où toutes les familles viennent, on se retrouve tous en...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant