Benghazi entretient sa révolution 

le
0
REPORTAGE - Des milliers d'habitants continuent à se rassembler chaque soir pour commenter les dernières nouvelles du conflit.

Envoyé spécial à Benghazi

Comme chaque soir, ils sont plusieurs milliers. Entre le front de mer et les façades coloniales qui dominent la place centrale de Benghazi, grouille une foule de familles nombreuses, d'ados fiers à bras brûlant d'en découdre avec le colonel Kadhafi et de vieillards nés au temps où la Libye était encore italienne. Enivrés par l'ambiance de kermesse patriotique qui flotte ici, ils sont venus refaire le monde, prendre des nouvelles du front ou simplement humer «le parfum de la liberté» à l'heure de la promenade digestive. «Au fond, nous sommes tous là pour soutenir et protéger notre révolution», témoigne l'ingénieur Jamal Faraj, convaincu que la flamme allumée le 17 février dernier par les révoltés de la Cyrénaïque aura à l'avenir besoin d'être soigneusement entretenue.

Mais voici qu'une voix tonitruante, amplifiée par des haut-parleurs, interrompt ce père de famille. «Cet après-midi, la police de Benghazi a arrêté plusieur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant