Benfica va-t-il enfin passer les poules en C1 ?

le
0
Benfica va-t-il enfin passer les poules en C1 ?
Benfica va-t-il enfin passer les poules en C1 ?

Après trois échecs consécutifs en phase de poules de la Ligue des champions, Benfica a pour ambition de renouer avec la phase finale de la compétition, sous l'impulsion de son nouvel entraîneur, Rui Vitória. Au vu de l'été des Benfiquistas, il y a presque autant de raisons d'être optimistes que de s'inquiéter.

  • Oui, parce que Jorge Jesus n'est plus là


    S'il a échoué à deux reprises en finale de la Ligue Europa, l'entraîneur portugais n'entretient en revanche pas de relation privilégiée avec la coupe aux grandes oreilles. Malgré un joli parcours en 2012, uniquement stoppé par le futur vainqueur, Chelsea, Jesus restera pour beaucoup de gens à Benfica un homme de compétitions nationales et de C3. Il a apporté stabilité et titres à une équipe qui en avait grand besoin, mais n'a jamais vraiment su adapter son jeu aux grandes joutes européennes. Son péché mignon ? Être resté fidèle à son football parfois trop offensif contre des équipes qui auraient sans doute mérité un peu plus de rigueur tactique, comme le Bayer Leverkusen et le Zénith l'année dernière par exemple. Contre ces deux équipes, particulièrement rapides en contre, Jesus avait laissé à ses latéraux et ses milieux défensifs la liberté de jouer très haut pour occuper le camp adverse. Résultat, des courants d'air, des contres, des buts, des défaites et, au bout, la petite porte. Si Rui Vitória, successeur du messie, n'a aucune expérience en Ligue des champions, il a pour lui d'être un entraîneur adaptable à n'importe quelle situation. Son début de saison avec Benfica en est la preuve. Si quelque chose ne marche pas, il essayera de le corriger comme il l'a fait pour le double pivot Fejsa-Samaris, une ineptie tactique qui n'aura heureusement pas duré bien longtemps. Si Vitória réussit à s'adapter rapidement au niveau de la C1, Benfica pourra voir plus loin que les années précédentes.

  • Oui, parce que Jonas


    Depuis le départ d'Óscar Cardozo, ou plutôt, depuis que le Paraguayen s'est embrouillé avec Jesus au lendemain des cauchemardesques finales perdues de 2013, il manquait à Benfica une référence en attaque. Et puis, Jonas est arrivé. Malheureusement pour les Aigles, le Brésilien a débarqué à Lisbonne gratuitement il y a tout juste un an, après la fin du mercato estival, mais aussi après la clôture des inscriptions pour la phase de poules de la Ligue des champions. Résultat, les Lisboètes se retrouvent à poil en pointe pour affronter des équipes qui, à l'instar de Monaco, étaient plutôt solides derrière. Avec Jonas, le SLB marchait l'an passé sur la Liga Sagres. Sans lui, il dévorait les feuilles de match les unes après les autres en C1. Coïncidence ? Loin…




  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant