Benetton retire une affiche froissant le Vatican

le
0

CITE DU VATICAN (Reuters) - Une affiche de la dernière campagne-choc de Benetton, qui montre le pape embrassant sur la bouche l'imam de la mosquée Al Azhar, a été retirée mercredi par le fabricant italien de prêt-à-porter à la suite d'une vive réaction du Vatican.

Dans un communiqué, la société s'est déclarée "désolée que l'utilisation de l'image du pape et de l'imam ait offensé ainsi la sensibilité des fidèles" et a annoncé le "retrait immédiat de l'image de toute publication".

La campagne, a ajouté Benetton, vise "exclusivement à combattre la culture de la haine sous toutes ses formes".

Le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, avait jugé le photomontage "totalement inacceptable" et menacé de poursuites la marque italienne.

"Il s'agit d'un grave manque de respect pour le pape, d'une offense aux sentiments des croyants et d'un exemple clair de la façon dont la publicité peut porter atteinte aux règles élémentaires du respect d'autrui pour attirer l'attention par la provocation", s'est-il indigné dans un communiqué.

Sur le modèle de celle du pape, d'autres affiches réalisées pour soutenir la fondation "Unhate" montrent Barack Obama embrassant son homologue vénézuélien Hugo Chavez ou encore le président chinois Hu Jintao, ou la chancelière allemande Angela Merkel dans la même situation avec Nicolas Sarkozy.

Philip Pullella; Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant