Benetton : bisbille familiale sur la gouvernance

le
0
La griffe italienne sera en perte en 2013. L'occasion d'un duel entre un oncle et son neveu à la tête de l'enseigne.

Dix-huit mois seulement après avoir succédé à son père Luciano à la tête du groupe d'habillement qui porte son nom, Alessandro Benetton est plus que jamais sous pression. À commencer par celle de son propre oncle Gilberto Benetton, président d'Edizione, le holding de la famille qui possède, entre autres participations, 100 % de Benetton depuis son retrait de la Bourse de Milan, en mars 2012.

Fin novembre, Gilberto a semé le doute sur l'avenir de Benetton et celui de son neveu. L'influent patriarche a évoqué la possibilité d'ouvrir un jour le capital de Benetton à des «partenaires qualifiés italiens ou internationaux». De plus, il a estimé qu'il était préférable que, dans toutes les sociétés du groupe, «le président exécutif et le directeur général ne soient pas membres de la famille». Suggérant, en creux, que son neveu pourrait ne pas rest...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant