Bénéteau : la prudence s'impose

le
0
L'intérieur d'un bateau Bénéteau. (© Bénéteau)
L'intérieur d'un bateau Bénéteau. (© Bénéteau)

Le numéro un mondial des bateaux à voile navigue en eaux troubles. Au troisième trimestre de l’exercice clos le 31 août 2016, son activité a reculé de 3,1%, à 371,3 millions d’euros. Un chiffre inférieur aux estimations des ­analystes d’Oddo (405,5 mil­lions) et de Gilbert Dupont (423,5 millions).

Pour l’exercice en cours, l’objectif d’une quasi-stabilité du résultat opérationnel courant (35 mil­lions d’euros) est confirmé. Le titre reste néanmoins sous pression et chute de 5,6% au lendemain de cette annonce. 

Trop tôt pour repasser à l'achat

Les dirigeants ont transmis un message de prudence sur la dynamique de prise de commande pour le quatrième trimestre, principalement en raison d’un contexte européen qui offre peu de visibilité. L’effet «Brexit» devrait toutefois rester limité. Moins de 5% de l’activité du plaisancier sont réalisés au Royaume-Uni.

Même si la valeur d’entreprise (capitalisation plus dette nette) rapportée au résultat opérationnel courant estimé ressort à 6,8, contre une moyen­ne historique de 11, il est encore trop tôt pour repasser à l’achat. Prudence sur un titre qui a perdu près de 32% depuis le début de l’année.

Source


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant