Bénéfices en recul pour Telefonica, l'année s'annonce mal

le
1
LES RÉSULTATS DE TELEFONICA SOUFFRENT DES EFFETS DE CHANGE
LES RÉSULTATS DE TELEFONICA SOUFFRENT DES EFFETS DE CHANGE

par Julien Toyer et Andrés González

MADRID (Reuters) - L'année s'annonce difficile pour Telefonica qui a fait état vendredi de résultats inférieurs aux attentes en raison d'une chute des ses ventes en Europe, d'effets de change négatifs sur l'Amérique latine et de la cession l'an dernier de sa filiale tchèque.

Le premier opérateur de télécoms européen par le chiffre d'affaires a annoncé une chute de 23,2% de son bénéfice net au premier trimestre à 692 millions d'euros, des ventes en baisse de 13,5% à 12,232 milliards d'euros et un bénéfice d'exploitation avant dettes et amortissements (OIBDA) en recul de 14% à 3,929 milliards d'euros.

Suite à la publication de ces chiffres, tous inférieurs aux consensus Reuters, l'action Telefonica a perdait un peu moins de 3% à la Bourse de Madrid vers 09h45 GMT.

"Les résultats trimestriels de Telefonica sont inférieurs de 1% aux prévisions avec des tendances en Espagne et au Brésil qui mettent plus de temps que prévu à se stabiliser", commente dans une note le cabinet d'analystes Oddo Securities.

"Ces résultats sont quelque peu mitigés en Espagne et au Brésil, bons au Royaume-Uni et décevants en Allemagne et en Amérique latine. Comme prévu, le groupe confirme sa stratégie pour renouer avec la croissance organique et limiter l'érosion de ses marges. Les résultats au premier trimestre n'en montrent pas moins un léger retard par rapport à ces objectifs", poursuit le texte.

Telefonica a assuré que ses activités reposaient sur des bases solides et que de récents investissements destinés à l'amélioration de ses infrastructures réseaux et ses produits porteraient bientôt leurs fruits.

LE GROUPE SE RÉORGANISE

Comme la plupart de ses concurrents, Telefonica mise avant tout sur la fibre et les offres triple-play dans l'espoir de renouer avec les bénéfices.

Telefonica Deutschland a amélioré la semaine dernière son offre de concessions en vue d'obtenir le feu vert de l'Union européenne à son projet d'OPA sur E-Plus, la filiale de KPN en Allemagne.

Cette OPA est examinée de près par Bruxelles car elle ramènerait de quatre à trois le nombre d'opérateurs en Allemagne, premier marché des télécommunications en Europe.

Telefonica a par ailleurs annoncé cette semaine l'acquisition du service de télévision payante de l'espagnol Prisa dans le but d'améliorer ses offres de triple-play sur le marché espagnol.

L'opérateur espagnol s'emploie depuis deux ans à céder des actifs et à réorganiser ses affaires dans le but de réduire ses dettes et de consolider son assise financière.

Le groupe a fait état vendredi d'une dette nette de 42,7 milliards d'euros, atteignant ainsi par avance son objectif de ramener sa dette à 43 milliards d'euros d'ici la fin 2014.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fquiroga le vendredi 9 mai 2014 à 12:40

    Et a part ça ils se plaignent de quoi avec un OIBDA de 4 milliards et leurs 700 millions de bénéf sur 1 trimestre.....?