Bénéfices en hausse pour FedEx au 4e trimestre

le
0
Bénéfices en hausse pour FedEx au 4e trimestre
Bénéfices en hausse pour FedEx au 4e trimestre

par Lynn Adler

(Reuters) - FedEx a fait part mardi d'un bénéfice trimestriel ajusté supérieur aux attentes et relevé ses prévisions pour l'exercice fiscal 2012-2013 en anticipant de nouvelles mesures de réduction des coûts pour compenser la baisse du volume de transactions résultant du ralentissement de l'économie mondiale.

Lors des trois derniers mois de son exercice décalé, achevé le 31 mai, le groupe de messageries a dégagé un bénéfice net de 550 millions de dollars, soit 1,73 dollar par action, contre 558 millions, 1,75 dollar un an auparavant.

En données ajustées, le bénéfice ressort toutefois à 1,99 dollar par titre, contre 1,75 il y a un an et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 1,92 dollar.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 4% à 11 milliards de dollars, tout proche des 11,1 milliards anticipés par Wall Street.

FedEx prévoit une hausse de ses coûts pendant l'exercice fiscal 2012-2013, en raison notamment de dépenses liées aux retraites et des coûts liés aux dépréciations.

Le numéro deux mondial des messageries prévoit un bénéfice de 1,45 à 1,60 dollar par action au premier trimestre et de 6,90 à 7,40 dollars pour l'exercice 2013.

Cette prévision "ne prend pas en compte l'impact d'importants programmes de réduction des coûts actuellement à l'étude et qui devraient être annoncés à l'automne", précise un communiqué de FedEx.

L'entreprise américaine a revu à la baisse ses prévisions au mois de mars en invoquant le ralentissement de la croissance mondiale et la récession de la zone euro.

FedEx est en phase de renouvellement de sa flotte aérienne, ce qui devrait lui permettre de réaliser des économies de kérosène, le groupe ayant annoncé en décembre son intention d'acheter de nouveaux Boeing pour remplacer certains avions vieillissants et celle de reporter la livraison d'autres appareils pour réduire les dépenses.

La société a également annoncé le 4 juin l'accélération de son programme de retraits d'avions et le passage d'une charge de 84 millions de dollars au quatrième trimestre.

Quelques minutes après l'ouverture, le titre perdait 0,73% à 87,88 dollars.

Tangi Salaün pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant